• Moyenne : 1 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Présentation Joâo Pereira
#1
Présentation RP

Nom : Pereira
Prénom : Joâo
Sexe : Masculin
Âge : 26 ans
Taille : 1m86
Poids : 82kg
Nationalité : Portugaise

Joâo Pereira, de son véritable nom Joâo Paulo Santiago Da Silva Pereira est né le 22 Juillet 1993 dans la banlieue de Porto dans le nord du Portugal.
 

[Image: 1565813808-79958db2-ed28-4bb8-b768-a72404302208.jpeg]

Joâo est un jeune Portugais dès plus banals, il grandit dans une famille nombreuse de 11 frères et soeurs. Alors que certains membres de sa famille tentaient d’aider leurs parents en ramenant de l’argent grâce à des petits boulots illégaux, Joâo préféraient lire et en apprendre plus sur les méthodes de la « Guarda Nacional Republicana ». En effet, les forces de l’ordre Portugaises ont toujours eu le don d’intéresser Joâo qui ne cessait de les observer lors d’interventions, controles, émeutes etc... Sa documentation et sa connaissance du sujet aurait certainement épaté n’importe quel spécialiste.
 

[Image: 1565813991-9aff9da2-5976-4a84-a227-a1615e8da90b.jpeg]


Malheureusement, à ses 9 ans, sa famille fut contraint de déménager dans la ville de Bilbao, en Espagne. Là-bas, plus de place à l’imagination, au rêve ou à la créativité, Joâo et ses frères et soeurs étaient contraints de quitter l’école et de travailler dans une usine de montage automobile. Alors que la plupart des enfants de cet âge jouent au foot à la récréation, ses 4 frères, ses 6 soeurs et lui-même devaient aller travailler à 7h pile, chaque jour, sans sous-vêtement, chaussures ou protections. 


[Image: 1565814100-fc431f82-7cae-4326-834e-95642661ab40.jpeg]

Au bout de quelques mois, la plupart de ses soeurs s’étaient retrouvées sur le trottoir, préférant se prostituer et ses frères commençaient eux à baigner dans le trafic de cocaïne, tout cela pour obtenir de plus grandes sommes d’argent à ramener à la maison. 

Contraint d’accepter la réalité après 3 ans de travail acharné, Joâo fut obligé à rejoindre ses frères qui le mirent en contact avec des membres de la ‘Ndrangheta. Étant le plus jeune de tous, Joâo était en quelque sorte le larbin, envoyé pour effectuer le « sale boulot ». 


[Image: 1565814359-7b592fd6-ba17-4be9-bbdb-9c0c45b14ed1.jpeg]


Après 6 ans de sérénité relative à effectuer du trafic de stupéfiants, d’armes, d’organeshomicides, braquages, du détournement de fonds etc... le groupe fut attrapé après une courte cavale, et la famille fut séparée dans différentes prison du pays. Joâo se retrouva dans la prison d'Alcalá-Meco, à Madrid. 

[Image: 1565814423-b1a0ddca-4fc9-4cec-a2f3-ce1736ff9dd4.jpeg]


À peine majeur, et entouré de criminels, Joâo comprit rapidement qu’il devait se créer des contacts pour survivre. Toujours derrière les barreaux, il rejoint alors la mafia espagnol où il apprit les rudiments du trafic de drogue, d’armes et où il développa ses compétences au combat.


[Image: 1565814500-3a495732-7439-4527-afb0-1b6fad5dfe3d.jpeg]


Après 8 ans d’incarcération et de loyaux services pour le chef du groupe, il décida de recommencer une nouvelle vie, loin de tout ce qu’il connaissait déjà, il se renda donc aux États-Unis, sans argent, sans famille, sans emploi, sans papier et sans connaitre à la perfection la langue...



[Image: 1565814578-85b6bfc2-0936-4ee5-b052-66d64e7ed4e4.jpeg]
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)